Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables qui a plus d'un tour de conteur....

Partager cet article

Repost

Catégorie : Chansons Et Parodies

Amers Ricains...?

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

 

Les Ricains…

(Amers Ricains)

 

 

 

 

Si les Ricains n'étaient pas là,
Nous serions tous en « Germany »
A honorer le plein emploi
Que nous avait promis Flanby…

Les vaincus se sont relevés,
Ils se sont tous mis au turbin,
Par leur ardeur ils ont montré
L’absence de poils au creux des mains…

Ces gars venu de Géorgie,
D’Oregon ou bien d’Illinois,
Finalement, en Normandie,
Auraient mieux fait de rester cois…

Depuis, les années ont passé
Et l'€ntente à fait son chemin,
Mais il est vrai que pour gérer
La référence c’est Berlin… !

Si les Ricains n'étaient pas là,
Nous serions tous en « Germany »
A honorer le plein emploi,
Que nous avait promis Flanby…

 

KERFON LE CELTE

 

http://www.gifs-animes.net/images-image/Armes/Char/Char-13.gif

ligne.gif

 

 

 

Je n'entends plus siffler mon train...!

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

 

Réédition

 

Je rééditerai ce texte au matin de chaque jour d'une grève décidée à la SNCF.

Autant vous dire que ce n'est pas demain que vous allez l'oublier...
_________

 

J'n’entends plus siffler mon train…


 

Je me dis qu'il vaudrait mieux
Louer un taxi pour deux
Mais je fais le pied de grue et broie du noir... !
J'n’entends plus siffler mon train,

J'n’entends plus siffler mon train
Et, du quai, a disparu le chef de gare...

J’aimerais voir arriver TER et TGV,
Mais il n’y a rien en vue et j’en ai marre… !
J'n’entends plus siffler mon train,

J'n’entends plus siffler mon train
Et, du quai, a disparu le chef de gare...

Des cheminots aux abois réclament n’importe quoi,
A force leurs conneries ne font plus rire !
Un jour oui et l’autre non,

Un jour oui et l’autre non,
Ce n’est pas trop difficile à retenir ?

Je me dis qu'il vaudrait mieux
Louer un taxi pour deux,
Mais je fais le pied de grue et broie du noir...
J'n’entends plus siffler mon train,

J'n’entends plus siffler mon train,
Vivement la concurrence, je vous le dis... !

Vivement la concurrence, je vous le dis… !

 

KERFON LE CELTE

 

 

« J’entends siffler le train »

1962
Titre original: "Five hundred miles"
© Pathé / Columbia
 interprètes: Richard Antony / Hugues Auffray



TRAIN1.gif


La mauvaise "députation"...

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

 

La mauvaise "députation"…

 

 

 

 

Quand j’croise un voleur cagoulé

Poursuivi par un bijoutier,

J’dis bravo et, pourquoi le taire,

L’encagoulé se r’trouve parterre,

Je ne fais pourtant grief à personne

En applaudissant le coup d’feu qui sonne,

Mais les juges n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Non, les juges n’aiment pas que

L’on fasse la chasse aux véreux :

Certains auront mon point de vue,

Sauf « Taubira ® »… bien entendu… !

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

 

Super-khan...!

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies
 
 
SUPER-KHAN....
     
 

      

 musique : ctrl + clic 

     

Ah, dites-moi pourquoi,

Avec le look que j'ai,

 Les femmes me trouvent beau ?

     Dans mon costume "Cardin",

         Boudiné de partout,

     J'ai l'air d'un gros pingouin ;

 Quand, sur mon ventre rond,

     Une belle vient s'asseoir

 Elle cherche, à tâton,

     Mon minuscule  perchoir :

 Dites pourquoi

 Je passe auprès des femmes

 Pour Super-khan ?

 

 Ah, dites-moi pourquoi,

 Avec la touche que j'ai,

 Les femmes me trouvent beau ?

 Je ne suis pas chez moi

     Et pourtant elles veulent

     Profiter du cadeau,

 Je fais ce que je peux

 Pour les en dissuader

 Attestant que mon pieu

 Est déjà occupé :

 Dites pourquoi

 Je passe auprès des femmes

 Pour Super-khan ?

 

 Dites-moi, oh dites-moi pourquoi

 Les femmes me trouvent beau ?

     Dites pourquoi je devrais partager

         Et majorer l'impôt ?

 J'ai beau crier partout

 Que j'suis un locataire

 Y’en a toujours qui veulent

 Sous-louer ma tanière :

 Dites pourquoi

 Je passe auprès des femmes

 Pour Super-khan ?

 

 Dites pourquoi avec la gueule que j'ai

 Les femmes me trouvent beau ?

 J'espère qu'elles n’se fient

 A l’antériorité

 D'un vieux coeur d'artichaut,

 Une fille de Meudon

 En jugeant mes manières

 A cru que l'vieux "Tonton" 

 Etait d’retour sur terre :

 Dites pourquoi

 Je passe auprès des femmes

 Pour Super-khan ?

 

 Dites pourquoi avec le look que j'ai

 Les femmes me trouvent beau ?

J’ai de tout petits bras,

 Je me fais des couleurs 

     Et j'ai le teint pâlot,

Y’en a une avec qui

 J'ai copulé un peu 

 Qui dit, pleine d'espoir,

 "Je reviens quand tu veux" : 

 Dites pourquoi

 Je passe auprès des femmes

 Pour Super-khan ?

 

http://3.bp.blogspot.com/-IiX7_e1t5SE/UVQPfieoi7I/AAAAAAAANak/zuYFzjqDPSU/s320/hollande-superman.jpeg 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif 

 

 

 

VOTEZ-LETOUT.jpg

  

      

La chanson dédicacée...

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies
 
De François H... 
à Valérie T....
 
 
 
 
 
ligne.gif
 
 
 
 

Prendre un enfant dans ses mains...

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

 

Prendre un enfant dans ses mains...


 

un-enfant-par-la-main.jpg

ctrl + clic    

 

Prendre un enfant dans ses mains

Sans se soucier d’où il vient,

 Lui assurer le gîte et le couvert,

 Le traiter contre les vers ;

 Prendre un enfant dans ses bras,

 Lui parler du RSA,

 Par le seul charme lui refiler la foi

 Et en faire un fier-à-bras.

 

 Prendre un enfant par le cœur

 Puisqu’il sera électeur,

 Tout doucement le porter au pinacle

 En promettant des miracles ;

 Prendre un enfant dans ses bras

 Et pour la ixième fois,

 Instaurer une taxe rabat-joie

Qu’un brave couillon paiera.

 

Prendre un enfant et sa mère,

Les abreuver de chimères,

Devenir Dieu pour une heure seulement

Puis s’éclipser prestement ;

Prendre un enfant dans ses bras

- Photo et tout l’tralala -

Puis partager largement cette image

Pour conjurer les sondages…

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 


VOTEZ-LETOUT.jpg

 

 

Que sont mes euros devenus....?

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

19/082012  

Pauvres euros neufs…

ou

Au temps où je misais sur les hauts ferrés

 

 

 

 

 

Que sont mes euros devenus
Gagnés jadis au PMU
Grâce au tiercé

Ils ont été dilapidés
Mon plein d'envies les a bouffés
Je vous l’accorde
Et aujourd’hui – miséricorde -

L’huissier (*) debout devant ma porte
Sonne le glas

Je n’ai pas payé mes impôts
Les créanciers veulent la peau
Du pauvre hère

Avec ça mon propriétaire
Vient me chasser du tas de pierres
Qui tient ma porte

Je ne crie point mais je raconte
Comment s’abat sur moi la fronde

Peu cavalière…

Que sont mes euros devenus
Gagnés lorsque j’avais le cul
Bordé de nouilles

Ils ont été dilapidés
Un vent soudain les a soufflés
Ma chance est morte

Un mal ne serait seul venir
Bientôt ma femme va déguerpir
Avec un autre…

 
Mais maintenant il est trop tard
Je suis interdit du comptoir

Des champs de courses

Voici sur moi que la nuit hante
Le vent me tient
Il m’épouvante
Ma chance est morte
Ils sont euros qu’un vent emporte
A trop vouloir ouvrir sa porte
Aux p’tits dadas

Aux p’tits dadas…

 

(*) =  Homme très à cheval sur les principes…

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

Le premier bas...!

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

 21/12/2008

 

 

Le premier bas...!






Le premier bas,
Elle cherche encore son premier bas,
Qu’en a-t-elle fait lors des ébats,
Moi, j'aimerais
Qu’elle retrouve son bout de soie
Et qu’elle se casse de chez moi ;
Il faut qu’elle prenne l’air,
Qu’elle quitte ma tanière,
Le jour va se lever,
Ma femme se pointer,
J’suis déjà à la bourre,
Faut qu’je range alentour,
Je n’vous dis pas, que de sales draps,
De haut en bas.

Son second bas,
Voilà qu’elle cherche son second bas,
Ça peut durer longtemps comme ça ;
C’est pour rester
Qu’elle fait semblant de n’pas trouver,
Moi, je vois les aiguilles tourner...
Je l’avais rencontrée
Au bar de mon quartier,
Elle m’avait dit : « bonjour,
T’as la gueule d’amour »
J’ n’ai pas fait attention,
Alors elle est montée,
Elle m’a suivi, dans ma maison
Où nous cherchons :

Sa paire de bas glamour,
Qu’il faudra bien trouver un jour
Et j’imagine le bordel
Si ma femme trouve les jarretelles,
Il me faudra, pas rigolo, avoir les mots :
Avoir les mots,
Il me faudra avoir les mots
Et expliquer ma libido ;
Si l’aut’ pouvait
Seulement retrouver ses bas,
Alors, je ferais, je le crois :
Le profil bas.

 

KERFON LE CELTE

ligne.gif

 

 

VOTEZ-LETOUT.jpg

 

 

 

Le déserteur (version Kerfon le Celte)

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

 

 

 

Le déserteur...

    

 

 

Monsieur le Président,

 Je vous fais une lettre

 Que vous lirez peut-être

  Mû par le vent d'Otan,

 On dit dans les palaces

 Que vous brassez de l’air

 Pour déclarer la guerre

 Au crétin de Damas…

 

 Monsieur le Président,

 Ce n’est pas votre affaire

 Y’a autre chose à faire

 Que d’bombarder ces gens, 

 Sans vouloir vous fâcher

 Il faut que je vous dise

 Que c’est une idée grise

 Qu'il convient d'oublier…

 

 Vous feriez mieux d’œuvrer

 Sur notre coin de terre

 Pour que mes sœurs, mes frères,

     Travaillent à plein temps, 

 Au lieu d’offrir vos coups

 Aux porteurs de babouches

 Réservez vos cartouches

 Aux truands de chez nous…

 

 J’acquitte mes impôts

 J’ai donc mon mot à dire

Sur la façon d’agir

 Avec le moindre euro,

C’est pourquoi, dès demain,

 Je publierai ces notes

     Ainsi les internautes

     En useront sans fin…

 

 Si, pour partir en guerre,

 J’suis plus mobilisable

 Je demeure imposable

 Et invite mes frères

  A refuser d’ payer

 Le  tiers provisionnel

 Pour que vous - roi Soleil -

     Ne puissiez guerroyer…

 

 S´il vous faut de l’argent,

 Puisez donc dans le vôtre

 Monsieur le bon apôtre

 Au costume un peu grand ; 

 Si vous vous complaisez

 A jouer avec la poudre

 Avant longtemps la foudre

 Sera sur nos quartiers…

 

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

VOTEZ-LETOUT.jpg

Pilhaouerien....

KERFON LE CELTE — Chansons et parodies

 

 

Pilhaouerien... (*)

 

 

 http://www.albumtrad.com/fr/albums/00687/sabots-de-bois.jpg

    ctrl + clic

 

 

De son accordéon sort un son cadencé

Qui, dans l’inspiration, n’incite qu’à danser ;

Elle est au diapason, portant, sur son dos, l’art,

Si bien qu’en la région on se bat pour l’avoir…

 

Du nez de sa bombarde fusent des sons si fiers

Que nombre de bons bardes jalousent l’être ouvert ;     

Jusqu’au fond des hauts bois, il tranche un bout de l’art,

C’est d’ailleurs pourquoi on accourt pour le voir…

 

Les cordes de sa basse émettent un si bas son

Qu’il fait dire aux corps sages : « Mais de quel bas rit on ? »

Pour ses dix doigts nylon tricotant sur fils d’art,

Snobant les vibrations on file pour le voir…

 

Et ce trio de choix, parcourant la contrée,

Distillent, çà et là, mes mots alambiqués ;

Je peux vous assurer, par vers uniques sans son,

Qu’ils vous feront danser lors des p’tits bals bretons …


(*) = clic 

 

A Nolwenn, Yannick et Pascal... 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

VOTEZ-LETOUT.jpg

 


1 2 3 4 5 6 > >>