Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables qui a plus d'un tour de conteur....

Partager cet article

Repost

SOLEILS DES HOMMES...!

KERFON LE CELTE — Poésie

 

SOLEILS DES HOMMES...!

 

 

 

 

Soleil éteint,

Les rêves vains,

Misère et faim :

Un africain...!

 

Soleil caché,

Chaînes serrées,

Pieds et mains liés :

Un opprimé...!

 

Soleil grimé,

Bouche bouclée,

Mots enfermés :

Un étouffé...!

 

Soleil lointain,

Jours incertains,

Inquiet sans fin :

Un clandestin...!

 

Soleil brillant,

Jamais content,

Riche, opulent :

Indifférent...!

 

 

KERFON LE CELTE

 

 

 

 

Les deux lombrics et le jardinier écolo...! (fable)

KERFON LE CELTE — FABLES

Fable déjà éditée le 01 06 2010

 

Les deux lombrics
et
le jardinier écolo… !

 

 

 

musique...Ctrl + clic... 


"Éco" - un ver de terre - et son ami "Logic"
Avaient fait le plein d’air au jardin de Cédric.

Ils avaient retourné, pour exprimer un blues,

Un bon mètre carré d'une verte pelouse…

 

L’infortuné Cédric constatant les dégâts

Eut, pour ces deux lombrics, l'envie d’assassinat ;

Voir ainsi ses brins d'herbe aux mains de "gardes-boue "

L’avait rendu acerbe et prêt aux mauvais coups…

 

  Sachez, frères vivants, que les vers évoqués

Sont les amis filtrants d'armées de jardiniers ;

Cédric, empli de foi , pardonna aux rampants

Mais pria Saint Eloi pour qu’ils foutent le camp …

 

Je n’aime pas beaucoup emprunter les devises,

Pourtant, je vous l’avoue, cet emprunt est de mise.

J’approuve le constat qui jadis m’agaça :

" Un premier ver, ça va… deux : bonjour les dégâts… !  "

 

KERFON LE CELTE
 



ligne.gif
 

 

English spoken...

KERFON LE CELTE — Humour

 

Première édition : 02/08/2009

 

 English lesson…

 

 



Rachid est amoureux du professeur d'english,

Un canon de Lisieux avec des yeux de biche ;

Aussi, après le cours, il y va de sa strophe

Mais l’anglais de sa tour est une catastrophe :


"I love you so much que chaque jour j'expire !

Just for you, sans bluff, j'étudierais Shakespeare !

If it is possibole and, of course, chez vous,

J’émets, au coup de bol, un p’tit crac-crac with you...”

 

La prof est consternée par ce piètre niveau.

Ses cours, tant rabâchés, sont coups d’épée dans l’eau ;

Pour le propos torride elle avoue, sans colère :

"With you, Mister Rachid : never, never, never... !”


"C’est peut-être un peu tôt " répond alors Rachid

Qui est plein d’à-propos mais pas vraiment rapide ;

" 9 heur’s, 9 heur’s, 9 heur’s,  z’y va, je suis au lit !

Si j’emprunte un scooter, disons... 9 heur’s et d’mie ! "

 

KERFON LE CELTE





ligne.gif


 

Le Lièvre et la tortue... (Version Kerfon le Celte)

KERFON LE CELTE — Humour



Le Lièvre et la Tortue… !
 


 

Le bon monsieur Le Lièvre est adepte des greens.

Chaque jour il se lève et révise son swing.

Mais ce matin encor son coup droit a foiré :

Cachée dans le décor la tortue est touchée… 

 

Sortant de sa torpeur, la bestiole est colère

Et adresse au golfeur ces quelques mots amers :

 

« Vous me voyez fâchée, reconnaissez l’erreur,

Au premier coup tiré  j’ai le cul en chou-fleur… !  

Cette fois, c’est tant pis,  je ne rends pas l’objet

Sauf si un vent surgit provoquant le rejet… ! »

 

KERFON LE CELTE

 
ligne.gif


MP : je  n'aime pas le train de sénateur...

 

La retraite de Russie....(version Kerfon)

KERFON LE CELTE — Humour

06/01/2013 

La retraite de Russie…

 

 

Les personnages de ce récit étant réels, toute ressemblance

avec des individus imaginaires, serait fortuite.

 

Et si nous partions tous (*) habiter en Russie

En emportant le flouze honnêtement acquis ?

Nous nous ferions construire une jolie datcha

Le temps de voir fleurir l’été sur la toundra…

 

Nous pourrions regarder - sans l’outrance d’en rire -,

L’État alimenter les gens qui n’ont pu fuir,

La mission, c’est certain, sans les bons contribuables (*),

Serait peau de chagrin et franchement « minable »…

Je suis prêt à parier, pour que les choses bougent,

Qu’on verrait l’Elysée sortir le tapis rouge ;

Nous pourrions, sans souci, revivre sous nos cieux

Avec Prost, Johnny et Gérard Depardieu…

Quand bien même l’argent ne fait pas le bonheur,

Mieux vaut être puissant que sans un sous, rêveur,

Si tous les Présidents jusqu’ici l’ont compris,

Ce n’est pas évident pour le nommé « Flamby ®»…

 

Oyez, Monsieur Poutine, je m’en remets à vous !

J’emballe mes centimes et j’arrive à Moscou !

Au diable l’avarice et les avaricieux,

Chez vous c’est bénéfice... alors, y’a rien de mieux…

 

(*) = seuls ± 50% des résidents français sont soumis à l'impôt...

 

KERFON LE CELTE

 

 

 

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

 

Et si, demain...! (rêve court...)

KERFON LE CELTE — Poésie

Et si, demain...!

(rêve court...)

 

 

 

 

Et si, demain matin,

Nous refaisions le monde ? 

Solide comme l'ancien

Mais à l'abri des bombes ?

Un petit coin de pierres

Avec des fleurs autour !

Un petit coin de terre

Avec beaucoup d'amour...!

 

 

KERFON LE CELTE

 

 

 

 

Le dimanche m'atteint...

KERFON LE CELTE — Poésie


Le dimanche m’atteint… !



 

J’aime passionnément ces dimanches matin,

Quand un simple croissant change mon quotidien ;

Lorsque rien ne me presse et que je vais piano

Bénissant la paresse qui me rend ramolo ;

 

Si à ce cri d’émoi tu restes indifférent,

Tu devrais,  selon moi, réfléchir fortement ;

A tout faire en vitesse, à bousculer le temps,

Tu uses ta jeunesse : STOP !  Il est encor temps…

 

 Je le sais... Il manque un "e" à encore...

Je suis si prétentieux que je m'accorde la

licence poétique...

 

KERFON LE CELTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voyage en "Béhème"...

KERFON LE CELTE — c


Voyage en "Béhème"…

 

 

« Pascal », bel angelot, fier comme l’Artaban,

Enfourche sa moto, le catogan au vent ;

Il va quérir « Nolwen », sa passagère duo

Puis, rodant sa « Béhème », il file sur « Sarzeau (1) »…

 

A peine a t-il passé le pont de « Noyalo (2) »,

Que l’espoir de filer se brise sur son dos,

« Oh là là, se dit-il, le temps soudain se brouille

Le compteur perd des mille : le moteur ratatouille… »

 

« Banco, se dit « Nolwen », c’est le coup de la panne

Ou le manque de veine et un retour sur Vannes (3),

Jamais, vous le savez, nul doute ne m’atteint,

Mon pilote affirmé est né mécanicien… »

 

Mais le mécanicien craint fort les « ratatouilles (5) »

Il irait bien plus loin mais voit monter la trouille ;

Un prompt retour sur Vannes est alors programmé,

Pour le coup de la panne : engin inadapté…

 

1 = 56370

2 = 56251

3 = 56000

4 = Ratatouiller pour un motard c'est 

comme pédaler dans la choucroute pour le cycliste

 

 

A mes ami(e)s Nolwen, Pascal sans oublier Yannick…

http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/704/Pilhaouerien

 

KERFON LE CELTE

 

 

Oui, je "croix"...!

KERFON LE CELTE — Humour

Première édition 15/10/2010

 

*** 

Les foudres de Dieu… !

 

"""On ne corrige pas celui qu'on pend, on corrige les autres par lui..."""

 (Michel de Montaigne.)

  

croix.gif

 

 Ce récit est une oeuvre de pure fiction.

Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles

 ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

 

 

Au collège "Jean Bouin", en classe de cinquième,

Benjamin ne fait rien sauf cultiver sa flemme ;

Lorsque tout va très bien c’est le zéro pointé

Et quand tout est chagrin il se fait expulser.

 

« - J’te préviens, Benjamin, hurle son paternel,

Je veux, avant fin juin, voir jaillir l’étincelle,

Sinon, c’est tout bénef, je suis catégorique :

Direction Saint-Joseph, l’école catholique… »

 

Pourtant, rien ne fait rien, Benjamin est buté :

« - Des profs et les bouquins j’en ai rien à cirer ! »,

Alors il est inscrit à l’école susdite

Où, en plus de l'hostie, il pleut de l'eau bénite…

 

Un changement profond, les premiers jours, s’opère.

Benjamin devient bon dans toutes les matières,

Le père, resté coi, interroge son fils

Pour savoir le pourquoi d'un si grand bénéfice.

 

« - Dans cette école-ci, on ne rigole pas !

Les mauvais sont punis aux normes d'autrefois !

Y’en a un, dans l’église, perturbateur je crois,

Qui, pour une bêtise, est cloué sur la croix. »

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

Nostalgie bleu marine...

KERFON LE CELTE — Poésie


Nostalgie bleu marine…

 bouee.gif

 

J’avais pour bout de lune, étant adolescent,

Un espace de dune ouvert sur l’océan ;

L’âme face à l’amer, les yeux sur le rivage,

Je regardais la mer jouer avec la plage.

 

Je voyais les bateaux tirer sur leurs amarres

Avec l’obstination de vivre le départ,

J’entendais les haubans tinter dans les mâtures

Empressées de sentir se hisser les voilures.

Je regardais la mouette aux ailes déployées

Qui, suspendue au vent, se laissait dériver,

Elle emportait mes rêves au dessus du grand flot

Et, sur l’écume brève, disséminait mes mots.

J’imaginais, au loin, la quiétude des îles

Hoëdic, la plus proche et, tout au fond, Belle-Ile,

Je convoitais la vie de ces frères îliens,

Empruntant, à l’envi, leurs songes bleus… marins.

 

Pourquoi ai-je quitté cette immense splendeur,

Couru ici et là en quête du bonheur ?

Il était à ma porte alors que je rêvais :

Vie de marin commence où s’arrête le quai…

 

KERFON LE CELTE

Extrait de « A contretemps »

ligne.gif


 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>