Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables qui a plus d'un tour de conteur....

Partager cet article

Repost

After-chèvre...!

KERFON LE CELTE — FABLES

 

  Réédition....

 

 

After-chèvre… !


  

Cabri... Holé !!!

 


Que diriez-vous, lecteurs, en ces moments de hargne,

D’une fuite, en douceur, en de vertes campagnes ?

Ma fugue se situe quelque part en Deux-Sèvres,

Dans un hameau perdu habité par des chèvres…

 

Le soleil s’est levé et déjà le troupeau

Avec vitalité marche vers le boulot ;

Brouter des graminées, désherber des chemins,

Rien de très compliqué pour plus de cent caprins…

Comme un vieux corps d'armée, la troupe va bêlant.

Hardiment, le berger conduit son régiment.

Foulcan, le chien fidèle aux canines velours,

Taquine les mamelles aperçues à la bourre.

 

 Le chemin devient dur,  le cortège se traîne,

A plus d'une encablure "Ombrette " est à la peine ;

Elle aimerait filer avec le même entrain

Pour ne plus s’exposer aux quatre crocs du chien…

Son amie de toujours vient pour l’encourager

- Joli geste d’Amour, de solidarité -

"Ombrette " remercie mais elle est fatiguée,

Elle a passé la nuit dernière à « bouquiner »… !

 

KERFON LE CELTE


null

Ombrette

ligne.gif

 

 

 


 

Sur un air d'opérette...

KERFON LE CELTE — Humour

 

De-ci, de-là… !

  

 

 infirmieres007.gif

 

 

Paulette, une infirmière, exerce sans faiblesse.

A la Salpêtrière elle use de compresses.

A longueur de journée et quelques fois  la nuit,

Elle oeuvre avec doigté  au carré gériatrie…

 

Son boulot terminé elle va, l'âme en fête,

A la salle Garnier se nourrir d’opérettes ;

Ne vous y trompez pas, son choix reste classique :

Ce soir, « cahin-caha » sur l’air de « Véronique »…

 

Au matin, haut et fort dans la salle de garde,

Elle entonne l'accord aux vieux qui la regardent ;

Quand elle a terminé ils chantonnent à tue-tête :

"Pansez, pansez, pansez, pansez l'escarre Paulette..."

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

 

La dent de François...

KERFON LE CELTE — Poésie

La dent…

 

 

 

En ce moment, François se fabrique une dent

Et un papy se doit d’être compatissant ;

C’est une dent de lait, la première à venir,

Promises, il est bien vrai, à un court avenir…

 

Ses deux petites joues affichent le feu rouge,

Alors il fait la moue, mâchant tout ce qui bouge,

C’est un mauvais moment, être beau c’est souffrir

Et la gomme du temps dilue les souvenirs… !

 

Courage, mon trésor et surtout sois patient,

Y’a de pires maux dehors que le grand mal de dents ;

Très personnellement, quand mes dents me chamboulent,

Je me dis simplement : je voudrais être poule…

 

(A mon petit-fils)

KERFON LE CELTE

Y'a déjà plus de 3 ans de cela...!

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

Les moutons

KERFON LE CELTE — Fantaisie

Les moutons… !

 

 

 

 

Les moutons font la moue, c’est le jour du barbier

Et l’homme pressé noue son vilain tablier ;

La tondeuse est en main, il faut former la chaîne,

Un à un les ovins tournent à perdre haleine…

 

Ainsi, un jour sur deux pour éviter le stress,

Le préposé pileux taille la laine épaisse ;

Ses clients moutonneux lui arrivent dodus

Et, le fait est honteux, ils en repartent nus…

 

Aujourd’hui, c’est relâche, la moue tarde à venir,

Sur le plancher des vaches la troupe enfin respire.

Lors, elle se rassemble dans la verte pâture :

Le seul fait d’être ensemble rend tous les moutons sûrs…

 

Fin de l’opération, peau lisse et les deux tons,

 Dans la stabulation circule un grand frisson :

Berger, grâce aux moutons tu te magnes l’écu,

Simple affaire de pognon : la pelote est ton dû…(*) !

 

 

(*) = Maintenant vous savez pourquoi

 les propriétaires de chèvres aiment ce gain.

 

 

KERFON LE CELTE

2 octobre 2008

 

Prenez vos livres de grammaire...!

KERFON LE CELTE — Fantaisie

 

Prenez vos livres de grammaire...!



 


 

C’est le cours de grammaire à l’école «Bleuette »,

Le maître, autoritaire, aborde l’épithète.

Rachid n’aime pas ça, il se sait assuré

A la fin du bla-bla de devoir cogiter…

 

Le sujet est corsé, la question le désarme.

Chez lui, dans la cité, la tendance est au slam,

 "La grammaire c’est naze," à moins d’être inventif

Et de trouver la phrase à offrir au "khalife "…

 

  Il lui vient une idée qui peut faire l’affaire,

Il va donc la tenter, il n'a que ce jocker :

Il dit : « la météo est l’exemple parfait,

Avec ses bas, ses hauts, ça colle tout à fait… ! »

 

L'instituteur rigole, les enfants sont hilares,

Rachid n’a pas de bol, il nage en plein brouillard,

Pourtant, ses mots sont sages et tirés d'un constat :

Il y a des nuages ‘’et pi t’ête ‘’ il pleuvra… ?

 

 

 

KERFON LE CELTE

( Pardon Rachid...)




ligne.gif



 

Au mot textualité...!

KERFON LE CELTE — FABLES


Banco à bans coqs… !
 


 

 


En mairie, Monsieur Coq s’unit au chaud Colas,

 Au pays de l'oeuf coqu', nul n'a jamais  vu ça...!

 Du propos "basse-cour" " Gala " fait ses choux gras,

Le sujet est glamour, saveur Coq à Colas

  Le débat fait des rides et c'est tout le problème :

La morale est rigide et Coq et Colas gênent


KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

Un sac de noeuds...

KERFON LE CELTE — Fantaisie

 Texte déjà publié en ces pages le 12/12/2010

 

 

Un sac de nœuds

 

NOEUDS.gif

 

J’n’ai jamais rien compris aux noms des nœuds marins

Qui n’ont qu’un but précis : normaliser les liens :

Le nœud jambe de chien, le nœud de cabestan,

Le nœud de capucin, le nœud dit coulissant…

 

J’en passe et des meilleurs aux noms moins élastiques,

Qui, chez l’ami pêcheur, se nouent droits ou obliques :

Le gros nœud de galère avec sa demi-clef,

Le nœud plat, à l’envers, le nœud en huit gansé…

 

Moi, noueur d’occasion, je fais des nœuds de vaches

Et des nœuds papillon qui souvent se détachent,

Lorsque je me déchaîne et tire comme un fou,

Pour déboucler sans peine il faut un coupe-chou.

 

Ah ! Si j’étais marin j’aurais le maniement

De ces nœuds aux dos fins, hantises des harengs ;

Je pêche par pensées et écrits vains fantômes :

Pour relier mes idées je n’ai que des neurones…

 

 Dois-je épouser l’idée de mon ami Jean-Luc

Quand il fait l’apogée d’un tout nouveau nœud nuque ?

Ce nœud ne serre rien, pas même un p'tit bandage,

Il n’assure aucun lien : trop mou pour l’assemblage… 

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

Volets fermés...

KERFON LE CELTE — Poésie

 


   

Volets fermés...

 


Photo kerfon le Celte



Les volets sont fermés depuis déjà longtemps,
La porte, entrebaillée, ne craint plus le grand vent ;
Le jardin, délaissé, s’offre à sa déraison,
La tortueuse allée n’est plus que liseron.


La sonnette a perdu son droit de carillon,
La barrière, tordue, s’est figée sur ses gonds ;
La boîte, sans ses lettres, est pleine à déborder,
Elle doit son mal-être à la publicité.
Dans la rue, les passants filent par habitude,
Autant de pas perdus sans la moindre inquiétude ;
Passent les gens pressés, le regard loin devant,
S’ouvrir sur le passé n’est plus dans l’air du temps.


L’endroit est solitaire, il garde son secret,
Ses vieux propriétaires sont partis à jamais ;
C’était un p’tit bonheur, un paradis d’oiseaux,
Demain un promoteur en fera des studios…

 

 
KERFON LE CELTE
 

 
ligne.gif
 
 
 
 

 

Article publié depuis Overblog

KERFON LE CELTE —

 

 

Le gros poisson et le petit pêcheur...

Ou

La pêche au gros… 

 

 

 

 

Les deux personnages de ce récit sont fictifs.

Pour ceux qui oseraient en douter, j’ajoute que le pêcheur est du dimanche

et que le poisson est d’Avril

 

Un jour, un gros poisson – en période de frai -,

Mordit à l’hameçon qu’un pêcheur intriguait.

La bête fut ferrée puis sortie de la baille,

Sans même mesurer.... elle faisait la maille …

 

On la plaça d’abord, rien que pour la bravade,

Derrières les fils tors d’un panier à salade ;

La prise étant de choix et de jolie facture,

Le pêcheur la trouva impropre à la friture.

 

L’étrange hameçonnée ne se défendit pas

Sachant les mots minés en la sauce avocat ;

Elle pensa « Outreau », un procès plein d’arêtes,

Véritable complot qu’aucun juge n’arrête.

 

L’animal qui, hier, nageait dans une eau trouble,

Redouta, pour ses nerfs, le jeu du quitte ou double ;

Il se montra fragile aux yeux de ses geôliers,

Si bien qu’il prit, en ville, une nasse dorée.

 

L’ondulant, par bonheur (jusqu'ici resté sage),

Possédait des valeurs acquises d’un mariage ;

Il restait sur l’idée acquise des aïeux : 

Les très gros carnassiers ne se mangent entre eux…

 

Lors, le vent tourna vite à l’ombre du vieux port,

Il assécha les bites et autres corps-morts ;

Le pêcheur, ce héros à l’allure de primate,

N’avait pas, quel culot, le permis adéquat…

 

L’irrespect de la forme annihila l’affaire

Et le poisson, hors norme, en ressortit plein d’air ;

La pêche ici narrée fut déclarée caduque,

Le pêcheur, débouté, eut titre de « trou du.c.. (*) »…

 

Ami, fais attention !  La mer est une ingrate !

Nombre de ses poissons n’ont point les bourses plates ;

Le p’tit pêcheur a tort de les hameçonner,

Un jour, pris de remords, il devra s’excuser…

 

(*) = appellation d’origine incontrôlée…

 

KERFON LE CELTE

Le très vieux paon "Talon"...!

KERFON LE CELTE — Humour

 

Le très vieux paon « Talon »…

 

 

Le paon Talon au temps de sa splendeur.... 

 

 

Dans les bois du Bondon, qui ne voit pas ce fou,

Passez-moi l’expression, est mûr pour « Afflelou ® »…

Très chers amis, pardon pour ces mots aigres-doux,

Seule une explication peut vous sortir du flou…

 

A l’heure où le dindon se secoue fort de cou,

Le très vieux paon «Talon » veut nous faire sa roue ;

Il y a des saisons qu’ainsi il nous la joue

Près du rhododendron qui, du reste, s’en fout.

Seuls quelques gros pigeons admirent ce vieux fou

Et ce matin, pigeon, je suis au rendez-vous ;

Je remarque, en espion, que le geste est plus mou,

Et qu’en le demi rond apparaissent des trous.

 

Paon « Talon » ! Paon « Talon » ! C'est la déconvenue !

Cesse d’être couillon ! Un peu de retenue !

Paon « Talon » ! Paon « Talon » ! Tu es fort décousu !

Et par un trou, bien rond, sais-tu ce que j’ai vu… ?

 

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>