Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables qui a plus d'un tour de conteur....

Partager cet article

Repost

Le corbeau, le lapin et le renard.(fable de kerfon ten)

KERFON LE CELTE — FABLES

    Texte extrait de mon recueil

 "Panne des Sens®

 

****** 

 

Le corbeau, le lapin et le renard....

 

 

 

null

 

 

Un corbeau, sur un if perché,

Ne faisait rien de ses journées.

Un lapin, remarquant l'oiseau,

S’adressa à lui en ces mots :

- Moi aussi je voudrais m'asseoir

Et ne rien faire, matins et soirs…! 

Le corvidé, l’oreille au vent,

N’émet aucun inconvénient ;

Il dit que les droits syndicaux

Sont étendus aux lapereaux.

Lors, le lapin s'assied par terre,

Bien décidé à ne rien faire.

La chose eût  été agréable

A celui qui souvent gambade,

Mais il était si mal planqué

Qu’il ne vit Renard arriver.

 

C’est ainsi que sous un grand if,

Dents aux aguets, l’œil furtif,

Le prédateur, cherchant pitance,

D’un bon civet fit abondance.

 

Il n’est de fable sans devise,

Celle-ci sera sans surprise :

Je clame fort que pour "buller"

Il vaut mieux être haut placé…!



KERFON LE CELTE


 

N"o


 

 

 

 

La complainte du motard souriant...

KERFON LE CELTE — Humour

11/09/2012 

 

La complainte du motard souriant… !

 

 

moustiques2.jpg

 

 

Les moustiques collés sur l’émail de ses dents,

Confirment l’air enjoué du motard souriant,

Mais sachez qu’à rouler ainsi, sauf en hiver,

L’excès d’hilarité encrasse les molaires…

 

Ce détail ne vaut point pour le motard des « Douanes »

Qui, sur son gros engin offre un faciès d’iguane ;

Ce regard détaxé ouvre sur l’apostrophe :

«Quek’chose à déclarer ? Ouvrez-moi votre coffre… ! »

Chez le motard « Police » ou bien « Gendarmerie »,

Si la lippe se plisse un sort vous est promis ;

La gym zygomatique est étouffée dans l’œuf :

Seul, quelques fois un tic mousse aux lèvres du keuf…

 

Enfourchant les deux roues depuis la nuit des temps,

Je me classe, sans moue, parmi les souriants ;

Mais, entre nous soit dit, j’entends changer de ton

Le jour où, de folie, les vaches voleront… !

 

 

choco 

Je vous présente ma copine "Choco"...

 

 

KERFON LE CELTE

 

  ligne.gif

 

 

 

 

 

 

Un voyage au long cours...

KERFON LE CELTE — FABLES



Voyage au long cours...




nullnull 



Par un petit matin, un couple d’escargots

Rêve sous le crachin d'un horizon nouveau.

- « Il nous faut prendre l’air ! » dit l’aîné au cadet

Qui bave sur la pierre et englue le muret.

 

- « Nous pourrions, par surprise et sans nous faire prendre ,

Nous gaver de cerises à l'arbre d’Alexandre ? 

- Mais tu n’y penses pas ! nous sommes en hiver !

Le porteur de burlats n’a plus son habit vert ! »

 

Frappé d’opposition, l’aîné des escargots

Se sent l’obligation d’étayer son propos :

 - « Il te faut réfléchir et cesser de baver,

 Le temps d’y parvenir, nous serons en été… ! »


KERFON LE CELTE





 

 

 

Laissez les sous venir....!

KERFON LE CELTE — Humour


Le testament…
 


livre d'or2
 Musique ctrl+clic


N’en déplaise aux notaires et autres clercs obscurs,

Je vais, seul et en vers, me mettre aux écritures ;

Je prends de la bouteille, il est peut-être temps,

Avant l’accès au ciel, d’écrire un testament…

 

A tous mes héritiers désignés par la loi,

Je désire léguer ce qui est sous mon toit ;

J’aimerais que ces preux ne se disputent point,

C’est con, pour aussi peu, de s’en remettre aux poings…

Donc, avant la curée, fréquente en l’occasion,

Je tiens à imposer ma clause attribution ;

Faute d’acceptation des strophes ci-dessous,

Ceux qui lorgnent mes ronds m’obtiendront rien du tout…

 

J’aime trop cette terre et rester l’encombrer

Me donne, en termes clairs, l’impression de polluer ;

Aussi mes héritiers voudront, sans rechigner,

Sur leurs propres deniers me faire incinérer...

Ensuite sans attendre ils devront, pour me plaire,

Éparpiller mes cendres à l’entrée du «Leclerc » ;

Ainsi, sans l’eau bénite et loin des crises en thèmes

Ils me rendront visite au moins chaque semaine…


 Logo_Leclerc.jpg

Ci-gît une feuille morte...

KERFON LE CELTE


ligne.gif   


 

Parler hibou...! C'est chouette pourtant l'idée m'effraie...!

KERFON LE CELTE — Fantaisie

 

Sciences Naturelles
 

 


C’est l’étude des sciences à l’école "Bleuette",

Les enfants font silence : il est question de chouettes ;

Rachid n’aime pas ça puisqu’il est assuré,

Comme en semblable cas, d’être l’interrogé…

Le sujet est méchant et la question l’embête,

Dans son quartier, bruyant, il n’y a pas de chouettes,

Alors, face à la classe, comment parviendrait-il

A citer, de la race, un autre volatile ?

 

Il a bien une idée ou plutôt un joker

Et il va le tenter, un point ferait l’affaire,

Il dit que le pigeon (quand il est migrateur)

Est un rapace dont le ciel fait le bonheur…

Le professeur rigole avec tous les marmots,

Rachid n’a pas de bol quand il parle d’oiseaux,

Pourtant, il n’est pas con, il sait bien qu’à la chasse

Il y a des pigeons qui passent et qui ra-passent…

 

KERFON LE CELTE
(Pardon Rachid...)



ligne.gif




 

Un boucher charcuté...

KERFON LE CELTE — Humour

14/08/12 

 

    Un boucher charcuté… !

 

 

 

 

 

 

Hier, le nommé « Benoit », boucher à la Villette,

S’est sectionné un doigt en taillant la bavette ;

Loin de moi le culot de le mettre à l’index

Mais, quand on se dit pro, ce truc à la con vexe…

 

Excellent chirurgien, un toubib « Iroquois »,

Son alêne à la main a ravaudé l’endroit ;

Un gros cuir lacéré n’est point peau de chagrin

A qui sait repriser le derme au fil indien

 

Quelques heures plus tard, le boucher, à tue-tête,

Derrière son comptoir taillait d’autres bavettes ;

Lui qui, mâle emballant, refusait d’y penser

S’encombre, et c’est gênant, d’une jolie poupée

 

Avouez que c’est hilare ou triste à en pleurer

Quand un maître de lard est encapuchonné,

    Pourtant, qui veut trancher doit savoir accepter

D’être aujourd’hui boucher et demain bout langé…

 

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

Le quidam et la souris.... (fable)

KERFON LE CELTE — FABLES

28/08/2013

 

Le quidam et la souris…

(Fable à peine puisée à l’eau de la Fontaine…)

 

http://imworld.aufeminin.com/story/20130224/metro-daumesnil-12656_w1000.jpg 

 

NDLR : Ce récit est une œuvre de pure fiction.

Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles

ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite

 

Un quidam ayant chapardé tout l’été,

Se trouva fort dépourvu

Quand l’métro fut interrompu :

Plus l’ombre d’un petit euro

Pour faire clapper moult loupiots.

 

Il s’en alla donc voir Cécile

Au « Ministère des Jérémiades  (*) »

En demandant qu’elle lui file

Un peu du blé de contribuables…

 

« J’vous le rendrai, affirma-t-il,

Quand le métro, rue Daumesnil

Toujours en travaux, rouvrira

Et que j’y referai choux gras… !

 

Cécile - qui n’est point généreuse -,

Sait pourtant être dispendieuse

Avec l’argent que des bêtas

Versent en chèques ou par mandat…

 

-Mais ! Que fais-tu dans le métro ?

Demanda-t-elle au sans fafiot

Qui déjà ouvrait son cabas

Pour y remiser les ducats…

 

- Nuit et jour, vite fait bien fait

A l’aide de grappes d’ados

Je vole ce con de Français

Avant qu’il se tue au boulot… !

 

-Si tu le voles quand je l’impose

Sans qu’il sache de quoi qu’on cause,

Rien d’étonnant qu’il soit morose !

 

(*) Appellation d’origine incontrôlée

 

KERFON LE CELTE

 

Attention : Si vous avez lu ce texte dans le métro, il est fort possible que pendant

Le cours laps de temps consacré à la lecture vous vous soyez fait tirer votre larfeuille….

 

ligne.gif

 

 

 

Farce et à Trappes...!

KERFON LE CELTE — Humour

 

Farce et à Trappes…


KEPITRAPPES.jpg 

 

Une frappe de Trappes

A lancé des cailloux,

Quand les flics l’attrapent

Il nie tout jusqu’au bout,

Le hachis de matraque

Est devenu trop doux :

Le jeu de farce à Trappes

 Est un moyen tabou…

 

Une frappe de Trappes

A lancé des cailloux,

Le juge, qui s’en tape,

Lui évite l’écrou,

Le passer à la trappe

Ne change rien du tout,

Jamais joueur de rap

N’a craint moindre verrou…

 

Au même instant, à Trappes,

Roulant sur un deux roues,

Monsieur « Quitrosentape »

N’a point vu le feu roux ;

Au jeu de farce à Trappes

Il laissera ses sous,

Lui relâcher la grappe

S’associerait au mou…

 

Quand on circule à Trappes

Sur deux ou quatre roues,

Gare ou coup de matraque

En passant le feu roux ;

Mieux vaut, le droit s’adapte,

Lancer quelques cailloux,

Les bons juges s’en tapent

Et, franchouillard, je bous… !

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

VOTEZ-LETOUT.jpg

 


Des cris en thème...

KERFON LE CELTE — Poésie

Texte tiré de "Panne des Sens"

 
Des cris en thème…!

null

 

Fidèle à la coutume,

Je cours au cimetière

Poser ma fleur des brumes

Dans les grands courants d’air ;

Confiant mon âme au glas

Je rythme ma prière ,

Puis je presse le pas :

 J’ai autre chose à faire…

 

Les Toussaint se ressemblent,

On se souvient... on s'aime...

Ce jour naît et je tremble

Seul, face aux crises en thèmes ;

Rien qu'un matin par an

 S'en remettre aux fleurs blêmes,

C’est peu, j'en suis conscient,

Mais c’est le cycle… Amen…!

 

KERFON LE CELTE

 


 

 

 

 

 


 



 

C'est Halloween chez Kerfon (venez petits merdeux)...!

KERFON LE CELTE — Humour


Allô… ! Winners… !

 

(Venez petits merdeux...!)
 


 

 

 

 Ce soir c’est Halloween mais peu de potes iront,

Seuls gamins et gamines à mon huis sonneront,

Fidèles aux traditions, tous les ans, ils me chinent

Et, au prix des bonbons, finalement me ruinent...

 

Le reste de l’année, quand parfois je les croise,

Ils semblent m’ignorer ou bien alors me toisent ;

C'est pourquoi, aujourd'hui, tout sera différent :

J’attends ces p'tits chéris avec enchantement...

 

Au coup de carillon, quand j’ouvrirai la porte,

Je n'aurai des bonbons que d’une seule sorte ;

Riez de mon bon coeur, l'effet est immédiat :

J'offre à mes visiteurs des dragées bleues "FUCA"…

 

  
fuca.jpg 

 

 

 

KERFON LE CELTE

null




 

 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>