Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables qui a plus d'un tour de conteur....

Partager cet article

Repost 0

Y'a pas que le muguet dans la vie...!

KERFON LE CELTE — Séverine Dalla - kerfon le Celte

 

 

Séverine Dalla / Kerfon le Celte

Conter fleurettes…
(y'a pas qu'le muguet dans la vie...!)

 

Pâquerette est émue de voir que son voisin,

Frais émoulu des nues, a un drôle de teint…

« Ami ! Es-tu malade ! »  lui dit-t-elle en snobant

L’amoureuse accolade offerte par le vent !

 
  

« Nenni ! Rien d’anormal ! clame le nouveau-né,

Bon pied et bon moral, tu peux donc m’embrasser !

Serais-tu si jeunette  au jardin que voici,

Pour ne pas reconnaître, en moi, un pissenlit ? »

 

Nuances et couleurs, quand le printemps revient,

Distillent le bonheur partout dans le jardin.

Peut-on imaginer des pelouses coquettes

Uniquement peuplées d’égoïstes fleurettes ?


 

Séverine Dalla / Kerfon le Celte 


 

 null 

Une visite à l'atelier de l'artiste s'impose...
Cliquez sur la toile...
 

 

 

VOTEZ-LETOUT.jpg

 


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ountès Passat 21/03/2011 21:48



Houlalala comme c'est joli tout ça... Et bien écrit,  et bien décrit...


Bravo et bon repos.



Vive les pâquerettes et les pissenlit.......... 21/03/2011 13:26



 


http://passionsdeserge.over-blog.com/article-19354106.html





 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 











Clin d'oeil 21/03/2011 13:20



 


Premier
sourire du printemps 
Poèmes de Théophile Gautier 





Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisèle des boutons d'or.

Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui descend au jardin désert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges,
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux prés les perce-neiges
Et les violettes aux bois.

Sur le cresson de la fontaine



Clin d'oeil 21/03/2011 13:15



La Pâquerette.
Extrait Des Poésies Completes

Par Honoré Harmand

Loin du bruit, vivant ignorée 
Je suis la fleur, chère aux amants 
Et que cueille la bien aimée 
Dans les jours heureux du printemps 

Ma tige fragile et légère 
Se balance au souffle du vent 
Comme se berce une chimère 
Dans les rêves d'un jeune enfant 

Mon nom aisément se devine 
Je vis modeste dans les champs 
Mes pétales couleur d'hermine 
Semblent de grands papillons blancs 

Je suis le symbole suprême 
Le grand conseiller des amours 
Et l'on m'admire quand on aime 
En effeuillant mes beaux atours 

J'explique aux amants le problème 
Qui se cache aux yeux des jaloux 
Quand mon pétale dit je t'aime 
Les coeurs méchants se font plus doux 

Parfois de trompeuses chimères 
Tout bas soupirent un aveu 
Les douleurs semblent moins amères 
Quand mon pétale dit « un peu » 

Il est des jours dans l'existence 
Où le bonheur vient tout à coup 
Apportant avec l'espérance 
Le doux murmure du « beaucoup » 

Dans les heures qui passent brèves 
Au sein de mon isolement 
Sous la caresse des beaux rêves 
On aime « Passionnément » 

Mais dans le ciel de gros nuages 
Jettent parfois l'obscurité 
Sur le grand livre aux belles pages 
L'oubli souvent s'est arrêté 

Alors tristement on me cueille 
On me méprise un peu partout 
C'est la colère qui m'accueille 
Quand on arrache un « Pas du tout » 

Je suis le symbole suprême 
Le grand conseiller des amours 
Et l'on m'admire quand on aime 
En effeuillant mes blancs atours 



Clin d'oeil 21/03/2011 13:12



Bizarre, vous avez dit Bizarre, comme c'est bizarre  


N56 ou C56  


Mais quel bonheur tous ces sourires  


avec un si joli ciel bleu et tout plein de pâquerettes à effeuiller dans les près