Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables qui a plus d'un tour de conteur....

Partager cet article

Repost 0

Pauvre Charly...!

KERFON LE CELTE — Poésie

Charly… !


 

Ce jour Charly est mort, il n’était pas très vieux ;

Pourtant, hier encor, il semblait radieux ;

Sans nous soûler de mots  nous étions bons copains,

Les éternels propos font naître les embruns …

 

Charly, je crois, m’aimait, un peu à sa manière,

Ses yeux me racontaient ses bonheurs, ses misères ;

Sans nous tenir la main nous formions un duo,

Ses chagrins étaient miens, il connaissait mes maux…

 

Ce jour Charly est mort, il n’était pas très vieux,

C’était hier encore et je suis malheureux ;

Certains de vous diront : Pourquoi tant de chagrin ?

C’était ton compagnon mais ce n’était qu’un chien… !

 

Je dédie ce texte à Céline en souvenir de "Occaz "

 qui s’en est allée, sans laisse, flairer l'air du temps au paradis des chiens

 

KERFON LE CELTE




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lunosa 19/09/2009 22:37

Moi de même... Mais bon... Un jour ou l'autre, nous devrons bien nous en aller, nous aussi... Peut-être qu'ils nous attendent...

KERFON LE CELTE 19/09/2009 23:05



Mais c'est certain qu'ils nous attendent...

KLC



Lunosa 19/09/2009 20:45

Un chien n'est jamais juste un chien... Il est tellement... Indescriptible, et irremplacable! Joli poème en l'honneur de ce chien.Bonne soirée Kerfon...

KERFON LE CELTE 19/09/2009 22:15



C'est une histoire que, malheureusement, jai vécu.

Bonne soirée.

KLC



Aurore 13/01/2009 18:57

Ce n'était qu'un chien... mais c'était beaucoup."Viens, mon chien, mon ami, nous allons faire une belle promenade qui ne finira jamais... au-delà de tes souffrances, au-delà de ton grand âge parfois, une promenade à la mesure de ton amour infini, de ta vénération sans limites... Viens, mon compagnon de courses folles..."Aurore.

KERFON LE CELTE 13/01/2009 19:22



Merci Aurore pour cette balade...

A bientôt

KERFON LE CELTE



Jojo 04/01/2009 22:36

Appeler son chien Occaz, c'est spécial je trouve !je suis de retour !

KERFON LE CELTE 04/01/2009 22:47


J'explique brièvement

Occaz "travaillait" tout simplement dans un garage....

Salut Jojo.
Tous mes voeux...

KLC


Hélène samzun 04/01/2009 00:04

Tous les poètes comme Ferrat pourraient se joindre à votre peine...Oural ouralou
by Jean Ferrat
C'est dans l'aube chère à VerlaineQue tu courais notre domaineHumant l'air des quatre saisonsOdeurs de thym et de bruyèreSous tes pattes fraîches légèresS'élevaient comme une oraisonBerger des landes familièresTu vivais digne et solitaireAnimal doué de raisonJ'écris ce jour anniversaireOù tu reposes sous la terreA deux pas de notre maisonHourrah oural ouralouOural ouralouHourrah oural ouralouOural ouralouOn voit souvent des souverainesA la place des rois qui règnentRien qu'en posant leurs yeux dessusIl faut se méfier du paraîtreDe nous deux qui était le maîtreNous ne l'avons jamais bien suTu vécus la vie parisienneLa nuit sur les quais de la SeineLes music-halls et les tournéesEt cette vie qui fût la mienneIl me semble que tu l'entraînesA la semelle de tes souliersHourrah oural ouralouOural ouralouHourrah oural ouralouOural ouralouJour après jour il faut l'admettreVoir ceux qu'on aime disparaîtreC'est ce qui fait vieillir trop tôtAu paradis des chiens peut-êtreTon long museau à la fenêtreTu nous accueilleras bientôtAu triple galop caracoleJe vois tes pattes qui s'envolentChevauchant l'herbe et les nuéesLe vent siffle dans ton pelageVole vole mon loup sauvageComme au temps des vertes annéesHourrah oural ouralouOural ouralouHourrah oural ouralouOural ouralou

KERFON LE CELTE 04/01/2009 00:15


Très bel hommage de Jean Ferrat à son ami chien.
J'adore ce texte.

Merci Hélène.

Bon dimanche

KLC