Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables...

Partager

Partager cet article

Les tribulations d'un vigneau...!

KERFON LE CELTE — FABLES

 

16/10/2012

 

Ci-gît l’vigneau… !

 

bigorneau.gif

 

Par un jour gris de mai, sa maison sur le dos,

Un vigneau fit projet d’un voyage écolo ;

La patience usée par de longs mois d’hiver,

Il rêva d’un départ vers un soleil d’enfer.

Mais il n’est pas facile en naissant bigorneau,

De foncer vers une île au rythme d’un pied bot ;

Il eut alors l’idée de guetter le passage

D’embarcations zélées croisant dans les parages...

 

S’il cherchait un moyen pour bercer sa paresse,

Il n’était point enclin à l’excès de vitesse,

Aussi fut-il méfiant envers un multicoque

Qui avait pour penchant d’ouvrir trop grand son foc ;

Ses aïeux bigorneaux lui avaient enseigné

Que les hommes, sur l’eau, étaient des cons pressés,

Donc il n’usa pas plus à la vue de l’écume,

D’une planche pointue qui filait vers les brumes.

Il refusa aussi de venir s’aimanter

A un bâtiment gris joliment pavoisé ;

Il nourrissait la peur qu’un pacha sans aplomb

Fasse tonner, en chœur, sa noria de canons.

Il n’eut pas la candeur de se coller au fer

D’un vieux supertanker à la coque élimée ;

Il n’avait pas envie, en débarquant sur l’île,

D’être le vrai sosie de la sardine à l’huile…

 

Lors, l’indécis vigneau laissa passer les leurres

Puis s’accrocha, franco, au bois d’un caboteur ;

Hélas, cent fois hélas ce bateau sans corps-mort

Sitôt levée des nasses intrigua vers le port.

Le pauvre bigorneau ne vit jamais son île,

Il fut mis en cageot et partit pour la ville ;

Loin de son océan, goémon pour ciel de lit,

Il attend le client à la poissonnerie…

 

KERFON LE CELTE

 

Homme chiche, toujours tu chériras l'amer...

 

 

bateaux.gif

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

 

Graine de menhir...

KERFON LE CELTE — Humour

Texte déjà édité sur ce blog le 01/07/2010 

 

Mon petit grain de Celte…

 

 

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bb/Menhirs_carnac.jpg

 ctrl+clic

 

Celte, pur jus du fruit, je vous dois un secret,

Un vrai scoop, entre amis, surtout soyez discrets,

Je n’apprécierais pas qu’un bavard parmi vous

Se comporte en Judas et me perce de clous.

 

Voici déjà longtemps, ceci n'est point mystère,

Que des chercheurs - haut rang - brassent les courants d’ère ;

Aucun d’eux n’est encor parvenu à nous dire

Comment naît le décor des grands champs de menhirs.

Ces têtes trop remplies - sans aucune exception -,

Se compliquent la vie d’inutiles questions ;

Pourquoi aller chercher midi à quatorze heures :

Le menhir est planté comme le sont les fleurs.

 

Sur un tas de graviers et armé de patience,

Il suffit de chercher l’authentique semence ;

La graine découverte, offrez-lui du terreau,

Ceux qui ont l’âme verte optent pour le bio ;

Ensuite, le matin, pendant deux millénaires,

Arrosez le terrain d'une eau riche en calcaire ;

Doper d’un peu d'engrais ne servirait à rien :

Enfin, si ça vous plaît, faites-le sans entrain.

 

Si vous êtes tentés par cette plantation,

Mieux vaut ne point tarder pour la germination ;

Je vous laisse aux semis, rendez-vous dans mille ans :

Au gui l’an neuf, amis, nous serons korrigans

 

KERFON LE CELTE

 

 

 menhir22

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

Son de cloche en CDI...!

KERFON LE CELTE — Humour


Offre d’emploi... !
   


 


  
L’église de Calais r
emplace son bedeau ;

    L'homme doit être laid, fort mais très rigolo…  

    Le C.D.I en poche, il aura pour besogne 

De se taper la cloche :  Qui rit est laid : il sonne...!

 


* 

Ô !  Seigneur, prends pitié...

*
 


KERFON LE CELTE


 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, c'est ma fête...!

KERFON LE CELTE — Humour

 

 

Pluie des toiles…

 

 

Toujours prête à régner 

Ou broder un parterre,

Je suis née araignée

Mais on me nomme épeire…

Savamment je m'étoile,

Allant droit, à l'envers

Et, sous la pluie des toiles,

Tisse mon univers...

Aujourd'hui point de deal

 Ni d'accrocs à refaire,

J'attends au bout du fil :

 C’est la fête d’épeire

                                                           http://www.01gif-anime.com/img/animaux/araignee/araignees-58.gif

 

 

KERFON LE CELTE

 

http://www.01gif-anime.com/img/animaux/araignee/araignees-66.gif

ligne.gif

 

 

 

Dimanche à Orly...

KERFON LE CELTE —
Dimanche à Orly...

Le baroudeur et ses enfants (fable version KLC)

KERFON LE CELTE — FABLES

 

Fable déjà éditée le 14/01/2011

 

Le baroudeur et ses enfants.

(histoire puisée à l’eau de la Fontaine)

 

 

agriculteurs.gif

Faux et usage... 

 

Ce récit, que je situe en un pays imaginaire, est une œuvre de pure fiction.

Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles, des personnes existantes

 ou ayant existé, ne saurait être que fortuite.

 

Réclamez ! Réclamez !  Ne fouillez plus la benne :
Jetez-vous sur ces fonds tant qu'ils ne manquent point.

***

Un chiche baroudeur fit venir ses enfants

Par l’avion gros porteur dit du regroupement ;

Il fit venir aussi, chacune ayant une aide,

Ses six saintes chéries qui languissaient au bled.

 

« Gardez-vous  leur dit-il de chercher un boulot,

Ici c’est inutile, y’a bien mieux pour l’euro !

Il suffit de frapper à une bonne porte

Et de tout exiger de la manière forte :

- En frappant fort ici vous aurez les alloc...

- En cognant par ici vous aurez le manioc...

- Pour obtenir, gratuit, un gourbi bien plus grand

Allez bousculer l’huis du « Droit au Logement ».

 

Les tout nouveaux venus apprirent la leçon.

Et de leurs poings cognèrent avec obstination.

Ils obtinrent au bruit - bien mieux que par la loi-,

  Les mêmes droits acquis que ces cons de Gaulois .

Le temps passa tout mou et, naturellement,

Vinrent ainsi, de partout, des sakiehs d’impétrants ;

Plus il en débarquait plus le pauvre autochtone

Travaillait, travaillait et partageait sa pomme.

A être chaleureux il arriva bien vite

Ce que tous les matheux  appellent la faillite :

Il y avait, à table, plus de becs à nourrir

Que de contribuables à ramer et sourire...

 

Le petit jeu cessa, faute de pain, de beurre.

L’absence de choux gras fit fuir les baroudeurs,

Le pays en question n'était plus qu'un vieux leurre :

Pour la grande illusion il fallut voir ailleurs…

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 


 

 

 

 

Le Croc'Odile...

Kerfon Le Celte —

"Mais qui sont ces serpents qui sniffent ce que l'on jette ?" (fable)

KERFON LE CELTE — FABLES

 

(Première édition de cette fable sur ce blog le 12/02/2011)

 

 ***

 

    Mais qui sont ces serpents

qui sniffent ce que l'on jette…? 

( Andro mac... story - Acte V scène 5)

 

       TUYAU.gif      TUYAU.gif

 

 

Racinelle et Hermione, un duo de couleuvres,

Du côté de Boulogne élégamment manoeuvrent ;

C’est la première fois que ces jeunes donzelles

Serpentent dans le bois à une heure pareille…

 

Dans un carré fourré apprécié des catins,

Les deux colubridés s’interrogent soudain :

Elles sont face à face -  ou plutôt nez à nez -,

Avec - c’est dégueulasse -, un condom usagé…

 

« Tu vois !   Dit l’une d’elles à sa candide amie,

Faire de la dentelle est ici la manie ;

Cette peau usagée laissée par un dandy

Prouve par « a » plus « b » que l’homme mue aussi… »

 

KERFON LE CELTE

 

 

 

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

 

Histoire laquée...

KERFON LE CELTE — Fantaisie


Histoire laquée… !
 


 null



Au restaurant chinois, le cuisinier est russe,

Le serveur est hongrois, le loufiat vient de Prusse ;

Vous êtes informés par ce grand vers, devin :

Le plongeur, sans papiers, n’est autre qu’africain.

 

Le patron vient de Grèce, sa moitié est anglaise ;

Sa dernière maîtresse vit à Los Angeles ;

Bien qu'ayant quatre enfants aucun d'eux n’est cuistot,

Cependant, le plus grand vient d'ouvrir un Mac’ Do.

 

Le restaurant chinois, ici estampillé,

N’abrite sous son toit pas un regard bridé ;

J’ai beau me rassurer, me dire : « c’est ainsi ! »,

J’hésite à y aller :  je me fais du sushi… 


 

null
 

 

KERFON LE CELTE







 

Article publié depuis OverBlog

KERFON LE CELTE —

Ramdam au poulailler…

 

 

 

 

 

Cette fiction est vraie puisque je l'ai imaginée se déroulant en 2019....

 

 

Jean est dresseur de fauves en plein cœur de la Bresse ;

C’est sur lui que repose un avenir sans stress ;

Tantôt il dresse un loup, tantôt un chat-huant,

Tout est fonction du goût de multiples clients…

 

Demain, au petit jour, la commande est spéciale ;

Il part en basse-cour éduquer la volaille ;

Il doit apprendre au mieux aux poules émérites

A offrir tous leurs œufs en se souciant du rite…

 

Sans insinuer ici sentir quelques pairs choir,

Je vois monter des nids des douzaines d’histoires,

Il est bien loin le temps ou l’gaulois et sa meuf

N’étaient point regardants quand ils gobaient un œuf…

 

Aujourd’hui (l'eusses-tu cru) de Brest à Epinal

Tous les oeufs sont pondus selon le rite halal ;

La poule doit apprendre à orienter son bec

Pour poser son offrande l'cul tourné vers La Mecque…

 

 

KERFON LE CELTE

 

 

 

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>