KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables...

Partager

Étron, étron, petits pas tapons...

KERFON LE CELTE — FABLES


Étron, étron, petits pas tapons…
 


 

 

 

Une crotte de chien, sur un trottoir pentu,

Priait pour qu’un clampin lui pose un pied dessus ;

Que ce panard sauveur soit de gauche ou de droite

Importait peu pour l’heure à la chose encor moite.

 

Quelques pompes croisaient martelant le pavé

Sans produire l’effet grassement escompté ;

Un grand soleil frappait jusqu'à faire suer

Et l’étron commençait vraiment à s’emmerder.

 

Comme vous le savez les pieds sont différents,

Ils sont mignons, légers, plats, palmés ou très grands,

En cet endroit d’errance, ils allaient tous par deux,

Offrant toutes les chances au rendez-vous moelleux.

 

Un fin talon aiguille aurait pu l’emporter

Mais un bris de cheville avait tout fait foirer ;

Un crasseux brodequin passa aussi fort près,

Sans un écart soudain le collage était fait.

 

L’étron dut son voyage à un soulier verni,

Un vieux croco très sage aux lacets attendris,

Il aurait préféré, pour que ce soit la fête,

Partir se balader au pied d’une basket…

 

On n’choisit pas toujours son moyen de transport ;

Parfois, pour faire un tour, il faut s’armer d’effort :

Tiens ! Je pars au boulot et mon train ne vient pas,

 Grève des cheminots, je suis dans le caca…

 

 

KERFON LE CELTE


 



ligne.gif

 

 


 

Souvent, j'aimerais être lui...

Kerfon Le Celte —
Souvent, j'aimerais être lui...

Celui-ci je le préfère avec voiles...

Kerfon Le Celte —
Celui-ci je le préfère avec voiles...

Celui-ci je le préfère avec voiles...
Étonnant non !!!

Graine de menhir...

KERFON LE CELTE — Humour

Texte déjà édité sur ce blog le 01/07/2010 

 

Mon petit grain de Celte…

 

 

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bb/Menhirs_carnac.jpg

 ctrl+clic

 

Celte, pur jus du fruit, je vous dois un secret,

Un vrai scoop, entre amis, surtout soyez discrets,

Je n’apprécierais pas qu’un bavard parmi vous

Se comporte en Judas et me perce de clous.

 

Voici déjà longtemps, ceci n'est point mystère,

Que des chercheurs - haut rang - brassent les courants d’ère ;

Aucun d’eux n’est encor parvenu à nous dire

Comment naît le décor des grands champs de menhirs.

Ces têtes trop remplies - sans aucune exception -,

Se compliquent la vie d’inutiles questions ;

Pourquoi aller chercher midi à quatorze heures :

Le menhir est planté comme le sont les fleurs.

 

Sur un tas de graviers et armé de patience,

Il suffit de chercher l’authentique semence ;

La graine découverte, offrez-lui du terreau,

Ceux qui ont l’âme verte optent pour le bio ;

Ensuite, le matin, pendant deux millénaires,

Arrosez le terrain d'une eau riche en calcaire ;

Doper d’un peu d'engrais ne servirait à rien :

Enfin, si ça vous plaît, faites-le sans entrain.

 

Si vous êtes tentés par cette plantation,

Mieux vaut ne point tarder pour la germination ;

Je vous laisse aux semis, rendez-vous dans mille ans :

Au gui l’an neuf, amis, nous serons korrigans

 

KERFON LE CELTE

 

 

 menhir22

 

ligne.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi soit-île...! - KERFON LE CELTE...

Kerfon Le Celte —

Cailloux, choux, genoux, hiboux, joujoux, poux...! - KERFON LE CELTE...

Kerfon Le Celte —

Une vraie vie de chien (je n'ai pas dit une...

Kerfon Le Celte —
Une vraie vie de chien (je n'ai pas dit une...

Une vraie vie de chien (je n'ai pas dit une chienne de vie...)

Quai des brumes. ..

Kerfon Le Celte —
Quai des brumes. ..

Île était une fois à l'Est de l'Ouest...

Kerfon Le Celte —
Île était une fois à l'Est de l'Ouest...

Ces chaussons si chauds sont chics...

Kerfon Le Celte —
Ces chaussons si chauds sont chics...
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog