Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables...

Partager cet article

Article publié depuis OverBlog

KERFON LE CELTE —

C'est la transhumance....

Sur ma route, aujourd'hui, il y a des bouchons...

(Cette photo est à consommer avec mode et ration...)

Article publié depuis OverBlog

KERFON LE CELTE —

 

L’île était si proche….

(Mieux mon creux éclairé que le mont pâle atteint)

 

L'ïle était si proche...

 

Belle-Île était si proche qu’il croyait la toucher

Et mettre dans sa poche son insularité…

 

***

 

Sur sa coque de noix « Jean Korrigan » rêvait…

En s’aidant de la voix, vers Belle-Île, il ramait …

Mais - gage de marin - aucun homme des bois

Ne saurait être îlien sans la crise de foi….

 

La mer roulait ses flots, les vagues divaguaient…

Les plus forts des rouleaux se ruaient sur les quais…

Lors, dites-moi comment, dans ce monde de brute,

Cet ostrogoth hélant pouvait toucher son but…

 

La frêle embarcation vite se retourna

Présentant aux poissons le décor mort du mat ;

L’apprenti matelot - qui ne savait nager -

Bien malgré lui but l’eau avant de perdre pied…

 

L’affaire fit du bruit jusqu’au fond de l’abîme

Faisant venir les plies, maquereaux et sardines ;

Ces saint-bernards des mers prirent les choses en mains,

Hissant le pauvre hère au creux de leurs dos fins…

 

L’apprenti conquérant, revenu sur sa lande,

Déclara, sur le champ, préférer Brocéliande :

Quand on ne naît pas grand au milieu des feuillages

Mieux vaut confier ses ans au bon plancher des vaches…

 

Belle-Île était si proche qu’il croyait la toucher

Et mettre dans sa poche son insularité…

 

KERFON LE CELTE

 

L'ïle était si proche...

 

 

 

A Vallauris, il est le roi du pétrole....

KERFON LE CELTE —
A Vallauris, il est le roi du pétrole....

Le moine, le moineau et le renard...! (fable)

Kerfon Le Celte —

Baladin baladeur...

KERFON LE CELTE — Poésie

Texte " évadé " de mon recueil


"Panne des Sens"

 

oooOooo

 

 

 

Baladin baladeur...

 

baladin 

 

 


"Baladin baladeur"

Voici mon étiquette,

Je colporte mon cœur

Partout à l’aveuglette ;

Je ne fais que passer,

Egrenant des couleurs,

Je suis un messager :

Baladin baladeur… !

 

"Baladin baladeur"

J’arrive par surprise,

Le temps, carillonneur,

Sur moi n’a pas d’emprise ;

Sitôt qu’il m’est donné

De trouver un bonheur

Je le fais prisonnier,

Baladin baladeur… !

 

"Baladin baladeur"

Je boucle ma valise,

Je m’en vais voir ailleurs

Aux hasards d’autres bises ;

Je reviendrai un jour,

Veuillez sécher vos pleurs,

Mon voyage est d’Amour  :

Baladin baladeur… !

 

 

KERFON LE CELTE

 

 pannedessens3089lp4.jpg

 

ligne.gif

  

 

 NDLR : Certain(e)s ont tellement aimé ce texte qu'ils l'ont repris à leur compte

et, sans vergogne, honteusement signé..

 

CECI CONSTITUE LE DÉLIT DE PLAGIAT D'UNE OEUVRE  

PROTEGÉE PAR LES LOIS DE L'ÉDITION.

(suivre les deux liens)

 

En attendant mes foudres, que la honte repose sur ces gens là !!!

 

KLC

 

Elucubrations batraciennes...!

KERFON LE CELTE — Humour

 

Elucubrations batraciennes…

 

 

(Nul n'ignore combien l’été 2014 se fit attendre...

Une grenouille verte vous en parle…)

 

 

« C’est l’été tard ! Dit la grenouille

Qui rit quand pleurent les gargouilles,

Ma mare, hier encor au plus haut,

N’est plus qu’un repaire à crapauds… !

 

 

     C’est l’été tard et tout se brouille,

Je n’ai pas un sou dans les fouilles,

Si j’avais au moins deux euros,

Je partirais vers d’autres zoos… !

 

 

 C’est l’été tard de la débrouille,

Je décampe du clou qui rouille,

Jouer les ténors du barreau

N’est jamais très bon  pour les os… !

 

 

  C’est l’été tard ! Dit la grenouille

Morte de soif, prise de trouille,

Elle assure, avec le bulot,

Qu’ici-bas tout part à vau-l’eau… !

 

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

  

Le blues de la palourde...!

KERFON LE CELTE — Fantaisie

 

Palourde du tout…

 

 

   

 

    « Les voici de nouveau ! » S’écrie une palourde

Entrouvrant les ventaux qui constituent sa lourde,

« Durant les mois d’hiver de cette amère année,

Dorlotée par la mer j’les avais oubliés !

 

    Regardez ces minables, avec leurs grands râteaux,

Retourner tout le sable à la barbe de l’eau !

    Moi, si j’étais de ceux dont le but est l'ampleur,

J’arpenterais les lieux sur un motoculteur !

 

Il est grand temps, clovisses et autres coquillages,

De fuir vers les abysses où moindre est le pillage !

Nous reviendrons sans peur dans quelques mois d’ici

Quand tous  les ravageurs auront rejoint leurs nids !

 

 

   palourde.gif

 

Pêcheurs au régime sachez que

    la palourde farcie n'est pas légère...

Elle est donc à consommer avec mode et ration.

 

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

Quand le bâtiment va, tout va...!

KERFON LE CELTE — Humour

25/03/2011 

 

Quand le bâtiment va, tout va… !

(Les Léonardo…)

 

 

 

Cette fiction  est entièrement vraie, puisque je l'ai construite du début à la fin

 

Chez les Léonardo, on ne plaisante pas.

Boulot, boulot, boulot, le reste est blablabla.

Un bon métier aux mains éloigne les tracas :

Le futur est serein quand le bâtiment va…

 

Au casting du propos, Manuel est un ténor.

Il aime les marmots et en aura pléthore ;

Tous les ans un nouveau, le rythme est dans l’effort,

Il voit, en ses petiots, un plateau de rocs forts… 

En naissant, l’arrivant sur son sort est fixé,

C’est vers le bâtiment qu’il devra s’orienter.

Je viens de vous le dire et vais me répéter :

Celui qui sait construire est sûr d’être embauché…

 

Quand un Léonardo s’éternise au lycée,

Les maths et la philo ont raison des années ;

Aussi, à sa naissance l’enfant est appelé

 A diriger ses sens vers la spécialité…

Justement, aujourd’hui, un bambin vient de naître,

S’il en ressent l’envie, il sera contremaître,

Pour cela il faut voir ce que ce petit être

    Frais sorti du pondoir a l'aptitude à être…

 

Un test est opéré sous l’œil d’un contrôleur,

L’enfant est projeté contre un mur sans couleur :

S’il y reste accroché : il sera enduiseur,

S’il touche le plancher : il sera carreleur (*).

 

   (*) : Cette histoire n'a rien à voir avec celle dans laquelle

un certain Léonard devint scie.... 

 

 

KERFON LE CELTE

 

 ligne.gif

 

 

 

 

Le maître-nageur joue aux dames...!

KERFON LE CELTE — Fantaisie

  17/08/2009


Le maître-nageur joue aux dames...

 

 

 


Du haut de son perchoir le beau maître nageur

A, sur la «caquetoire », un œil inquisiteur :

Il choisit la poulette aux formes arrondies,

Qui viendra, gentillette, à la brasse en son nid ! 

 

Sur le sable brûlant, les susnommées "poulettes "

Plissent l’œil, admirant le joli corps d’athlète ;

Certaines, fines mouches, aimeraient suffoquer,

Sûres qu’un bouche-à-bouche viendrait les ranimer !

 

Ah ! Si j’avais vingt ans, du peps et des nageoires,

Je serais sûrement au sommet du perchoir ;

Mais je suis ce quidam qui, au bord de l’amer,

Pour enjôler les dames les plonge dans ses vers…

 

KERFON LE CELTE


ligne.gif

 

 

 

 

 

 

Article publié depuis OverBlog

KERFON LE CELTE —
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>