Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
KERFON LE CELTE...

KERFON LE CELTE...

Un homme à fables qui a plus d'un tour de conteur....

Partager cet article

Une histoire acidulée...!

KERFON LE CELTE — FABLES

 Texte extrait de " Panne des Sens "...

 

 


Histoire acidulée… !

 


  null


La jolie Ludivine,

 Aigrette de son état,

Dans la gadoue piétine,

En quête d’un repas.

L’imposant Patapon

Héron, bien gros bien gras,

Amateur de jupons

Lui propose un en-cas.

 

« Tu es divine Aigrette,

Et, pour un mot de toi,

Je suis prêt à la diète ;

Viens vite sous mon toit. »

Très avisée l’Aigrette,

Repousse l’estocade :

Elle ne se sent pas prête

A gober des salades.

 

Aigrettes de tous poils,

Méfiez-vous des hérons

Prêts à sortir la poêle

A la moindre occasion ;

Mais si vous succombez

Au flatteur et ses vers,

A l’heure du déjeuner

Exigez le couvert… !

 

KERFON LE CELTE



null






 

Météo, mets tes bottes...!

KERFON LE CELTE — Fantaisie


Il pleut, il pleut, je gère… !
 

 

C’est vrai qu’il pleut souvent sur mon coin de Bretagne,

Que Dieu, postillonnant, fait verdir la campagne ;

C’est vrai que les nuages envahissent le ciel,

Mais rendons-leur hommage : point de pluies torrentielles !

 

Ce matin, c’est ainsi, mais qu’à cela ne tienne,

Je prends mon parapluie  et je m’en vais quand même…

Par chez moi, dans les rues,  circule un vieux dicton :

« La pluie, en continu, ne mouille que les cons… »

 

KERFON LE CELTE







 

Comme on fait son lit... on se couche...

KERFON LE CELTE — Humour

27/10/2012 

Comme on fait son lit

on se couche… !

 

 

 Cliquez sur l’âne pour avoir du son…

 

Nb : L'auteur de cette vidéo s'est un peu emmêlé les crins,

vous voudrez bien lire

 " Âne qui brait "

 

 

Dans l’infâme écurie d’un ânier exploitant,

L’onagre est en furie et s’en ouvre aux passants ;

Equidé d’équité, un sujet le tenaille :

« Pourquoi doit-il coucher sur un ballot de paille ? »

 

Nul ne peut lui cacher qu’au grand cirque « Plein d’air ® »

Un « pyjama strié » hurle quand la gale erre ;

L’âne s’en mord les mors, la question est posée :

« Pourquoi ce zèbre dort sur de beaux os rayés… ? »

 

Les cris vont crescendo dans l’infâme écurie.

Et ce lieu de repos prend ses airs d’incurie.

Le fait ne peut durer tant il remue les tripes :

L’âne est, vous le savez, à ch’val sur les principes…

 

Aniers,  n’attendez pas que l’baudet se rebelle,

Il peut, d’en haut du bât, vous sortir l’opinel ;

Il a dit l’autre jour au bardot, son cousin :

« J’exige du velours sinon j’en traverse un… ! »

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

J'ai entendu des voix...!

KERFON LE CELTE — Humour

Texte  qui, déja édité le 21/02/2009,

reste malheureusement d'actualité...


La voix… !

 null

telephones026.gif  Passez-moi le Celte, s'il vous plaît...!

 

 

En gardant mes moutons, j’ai entendu la voix

Qui me disait : « Kerfon !  C’est l’heure ! Lève-toi !

Cette fois point d’Anglais à bouter hors de France

Mais un mal, bien français, à traiter en urgence … !

 

Le malaise est profond dans le Gouvernement,

Ceux qui sont en fonction sont des incompétents ;

Ils s’emplissent les poches et détournent tes sous,

Sans peur et sans reproche ils n’en font qu’à leur goût... !

 

Il te faut, cher Kerfon, faucher les fleurs du mal ;

Tu laisses tes moutons et tu prends ton cheval ;

Tout le monde t’attend, la rue chante son blues,

Tu seras Président avant fin 2012… ! »

 

Je me suis demandé d’où venait cette voix

Qui m’avait retrouvé au milieu de mes bois ?

J'en ai déduit, flatté, qu’avec tact et sagesse

Dieu m'avait programmé sur son grand G.P.S.

 

Jeanne d’Arc avant moi, recevant cet appel,

Avait, conforme au droit, jailli dès l'étincelle ;

 Un peu plus tard j’ai su qu’au milieu d’un bûcher

Elle offrait sa vertu contre un brave pompier.


 

 

Je n'ai, finalement, pas écouté la voix,

Mon petit champ bêlant m'offrait assez de joie.

J'ai donc laissé filer pour mieux reprendre haleine

Cet emploi réservé à un croquemitaine… !


KERFON LE CELTE





 ligne.gif

 

 

  VOTEZ-LETOUT.jpg

 

 

La plume ne fait pas l'oiseau...(fable)

KERFON LE CELTE — FABLES

 

 

 

       La plume   ne fait pas l'oiseau...

 

 

 

cormoran

 

Mon style haut en couleur fustige un porte-plumes...

             Suivez-moi, chers lecteurs, au pays de Neptune…

 

 

 http://www.gif-anime.org/im/gif/oiseaux/mouettes/mouettes6.gif

 

Bousculé par les vents un soir de pleine lune,

Un prince cormoran avait perdu ses plumes ;

Pour l’oiseau en costar, grande était l’infortune :

Il avait un rencard avec une vraie brune…

 

Pris - comme on dit de court -, par cet évènement,

Le dragueur eut recours à des plumes de paon ;

Faisant fi des longueurs qui lui pendaient aux fesses,

Il partit, haut les cœurs, rejoindre la drôlesse…

Je vous précise ici que ces plumes de traîne

N’étaient point assorties avec le teint d’ébène

Mais elles présentaient cet avantage fou

De pouvoir, au rabais, se transformer en roue…

Lors le cormoran vint, filant à tire d’aile,

A l’abri des embruns où l’attendait la belle ;

Elle avait le moelleux si justement placé

Que même un grand bigleux n’aurait pu la manquer.

Les sens exacerbés, l’oiseau, n’en tenant plus

Malmena sa livrée réparée à la glu,

Il entreprit d’emblée, pour s’assurer le coup,

Brusquement de frimer en faisant une roue…    

Soumises à la pression les plumes retombèrent

Laissant le fanfaron dénudé comme un ver ;

La miss se mit à rire et quitta l’impotent

Pour s’en aller querir un autre soupirant… 

      

Cette histoire, messieurs, vous fera réfléchir

Quand, fiers comme des dieux, vous partirez séduire ;

Si vous compter user de rectrices surfaites,

Au moment de frimer, craignez que vos roues pètent…

 

 

KERFON LE CELTE

 

ligne.gif

 

 

 

 

Le corbeau, le lapin et le renard.(fable de kerfon ten)

KERFON LE CELTE — FABLES

    Texte extrait de mon recueil

 "Panne des Sens®

 

****** 

 

Le corbeau, le lapin et le renard....

 

 

 

null

 

 

Un corbeau, sur un if perché,

Ne faisait rien de ses journées.

Un lapin, remarquant l'oiseau,

S’adressa à lui en ces mots :

- Moi aussi je voudrais m'asseoir

Et ne rien faire, matins et soirs…! 

Le corvidé, l’oreille au vent,

N’émet aucun inconvénient ;

Il dit que les droits syndicaux

Sont étendus aux lapereaux.

Lors, le lapin s'assied par terre,

Bien décidé à ne rien faire.

La chose eût  été agréable

A celui qui souvent gambade,

Mais il était si mal planqué

Qu’il ne vit Renard arriver.

 

C’est ainsi que sous un grand if,

Dents aux aguets, l’œil furtif,

Le prédateur, cherchant pitance,

D’un bon civet fit abondance.

 

Il n’est de fable sans devise,

Celle-ci sera sans surprise :

Je clame fort que pour "buller"

Il vaut mieux être haut placé…!



KERFON LE CELTE


 

N"o


 

 

 

 

La complainte du motard souriant...

KERFON LE CELTE — Humour

11/09/2012 

 

La complainte du motard souriant… !

 

 

moustiques2.jpg

 

 

Les moustiques collés sur l’émail de ses dents,

Confirment l’air enjoué du motard souriant,

Mais sachez qu’à rouler ainsi, sauf en hiver,

L’excès d’hilarité encrasse les molaires…

 

Ce détail ne vaut point pour le motard des « Douanes »

Qui, sur son gros engin offre un faciès d’iguane ;

Ce regard détaxé ouvre sur l’apostrophe :

«Quek’chose à déclarer ? Ouvrez-moi votre coffre… ! »

Chez le motard « Police » ou bien « Gendarmerie »,

Si la lippe se plisse un sort vous est promis ;

La gym zygomatique est étouffée dans l’œuf :

Seul, quelques fois un tic mousse aux lèvres du keuf…

 

Enfourchant les deux roues depuis la nuit des temps,

Je me classe, sans moue, parmi les souriants ;

Mais, entre nous soit dit, j’entends changer de ton

Le jour où, de folie, les vaches voleront… !

 

 

choco 

Je vous présente ma copine "Choco"...

 

 

KERFON LE CELTE

 

  ligne.gif

 

 

 

 

 

 

Un voyage au long cours...

KERFON LE CELTE — FABLES



Voyage au long cours...




nullnull 



Par un petit matin, un couple d’escargots

Rêve sous le crachin d'un horizon nouveau.

- « Il nous faut prendre l’air ! » dit l’aîné au cadet

Qui bave sur la pierre et englue le muret.

 

- « Nous pourrions, par surprise et sans nous faire prendre ,

Nous gaver de cerises à l'arbre d’Alexandre ? 

- Mais tu n’y penses pas ! nous sommes en hiver !

Le porteur de burlats n’a plus son habit vert ! »

 

Frappé d’opposition, l’aîné des escargots

Se sent l’obligation d’étayer son propos :

 - « Il te faut réfléchir et cesser de baver,

 Le temps d’y parvenir, nous serons en été… ! »


KERFON LE CELTE





 

 

 

Laissez les sous venir....!

KERFON LE CELTE — Humour


Le testament…
 


livre d'or2
 Musique ctrl+clic


N’en déplaise aux notaires et autres clercs obscurs,

Je vais, seul et en vers, me mettre aux écritures ;

Je prends de la bouteille, il est peut-être temps,

Avant l’accès au ciel, d’écrire un testament…

 

A tous mes héritiers désignés par la loi,

Je désire léguer ce qui est sous mon toit ;

J’aimerais que ces preux ne se disputent point,

C’est con, pour aussi peu, de s’en remettre aux poings…

Donc, avant la curée, fréquente en l’occasion,

Je tiens à imposer ma clause attribution ;

Faute d’acceptation des strophes ci-dessous,

Ceux qui lorgnent mes ronds m’obtiendront rien du tout…

 

J’aime trop cette terre et rester l’encombrer

Me donne, en termes clairs, l’impression de polluer ;

Aussi mes héritiers voudront, sans rechigner,

Sur leurs propres deniers me faire incinérer...

Ensuite sans attendre ils devront, pour me plaire,

Éparpiller mes cendres à l’entrée du «Leclerc » ;

Ainsi, sans l’eau bénite et loin des crises en thèmes

Ils me rendront visite au moins chaque semaine…


 Logo_Leclerc.jpg

Ci-gît une feuille morte...

KERFON LE CELTE


ligne.gif   


 

Parler hibou...! C'est chouette pourtant l'idée m'effraie...!

KERFON LE CELTE — Fantaisie

 

Sciences Naturelles
 

 


C’est l’étude des sciences à l’école "Bleuette",

Les enfants font silence : il est question de chouettes ;

Rachid n’aime pas ça puisqu’il est assuré,

Comme en semblable cas, d’être l’interrogé…

Le sujet est méchant et la question l’embête,

Dans son quartier, bruyant, il n’y a pas de chouettes,

Alors, face à la classe, comment parviendrait-il

A citer, de la race, un autre volatile ?

 

Il a bien une idée ou plutôt un joker

Et il va le tenter, un point ferait l’affaire,

Il dit que le pigeon (quand il est migrateur)

Est un rapace dont le ciel fait le bonheur…

Le professeur rigole avec tous les marmots,

Rachid n’a pas de bol quand il parle d’oiseaux,

Pourtant, il n’est pas con, il sait bien qu’à la chasse

Il y a des pigeons qui passent et qui ra-passent…

 

KERFON LE CELTE
(Pardon Rachid...)



ligne.gif




 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>